Sébastien – L’opinion

J’ai pris beaucoup de temps à vouloir écrire ces quelques mots considérant que ce que je vivais était à mon avis banal et normal. Après réflexion, je me suis rendu compte qu’il n’y avait pas d’histoire banale mais plutôt différentes histoires…

Commençons par le début… Rien ne me prédestinait à souffrir un jour d’angoisse. Aucun traumatisme, aucun manque quelconque, bref une belle enfance! Donc, pourquoi? Pourquoi moi? De ce que je me souviens, c’est à l’adolescence que j’ai senti les premiers effets de l’angoisse en moi. C’est là où j’ai commencé à porter trop d’attention à ce que les gens pensaient de moi, à me refermer sur moi-même et à devenir de plus en plus timide. C’est là où l’opinion des autres est devenue plus importante que ma propre opinion et que le jugement des autres a pris le dessus sur mon propre jugement. Une carapace en moi s’est créée, et ce, sans même que je m’en rende compte. C’était en fait mon seul mécanisme de défense efficace pour éviter de souffrir. J’ai réussi à contrôler tout ça assez facilement par l’entraînement, le travail, la routine. Par contre, avec le temps, j’ai réalisé qu’il y avait un revers. Je me suis perdu en chemin, pendant trop longtemps.

Jusqu’au jour où la fatigue, la routine familiale et le manque de temps pour l’exercice font en sorte que tout ce que j’avais enfoui au plus profond de moi remonte subitement à la surface. Par la suite, vient un élément déclencheur et BANG, tout revient.

Encore aujourd’hui, je dois me parler, m’exprimer et ce sera à mon avis le travail d’une vie. Des hauts, des bas et des pourquoi…

Pourquoi s’en faire avec ce que les gens pensent de nous? Pourquoi ne pas juste vivre nos émotions et les accepter comme elles viennent?

Bref, pourquoi ne pas simplement évaluer, respirer et avancer?

Leave a Reply

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *