Dany - Prendre le contrôle de sa vie  – KOOL

« On ne choisit pas son avenir. On choisit ses habitudes et ces habitudes décident notre avenir. » F.M Alexander 

En février 2015, j’ai pris une très grande décision dans ma vie. Je suis monté sur le pèse-personne et j’ai vu 248 livres apparaître. Pour une personne de 5 pieds et 8 pouces, c’est beaucoup, j’étais mal dans ma peau. Ayant un « background » comme joueur de football, je continuais à manger comme tel, mais sans faire de sport. Disons que j’étais dans le laisser-aller. J’avais perdu le contrôle de la personne que je voulais être, c’est- à dire, une personne en santé, physiquement et cognitivement. 

Déjà, attacher mes souliers était rendu une corvée. Lorsque je marchais 20 minutes et plus de façon consécutive, mes cuisses s’irritaient en raison du frottement de l’une contre l’autre. J’étais essoufflé quand je montais les marches. Bref, je n’étais pas la personne que je voulais être et j’en ai eu assez ! 

J’ai pris la décision de changer et je me suis mis en action. J’ai changé mon alimentation et je me suis remis au sport. Je peux vous assurer que cinq ans plus tard, le constat est clair. Tous ces changements d’habitudes de vie m’ont permis de perdre plus de 60 livres. C’est une fierté pour moi, cependant, le plus frappant c’est que j’ai pris conscience que la perte de poids n’est en fait qu’un effet secondaire des bonnes habitudes de vie. 

Pour moi, avoir de saines habitudes de vie va plus loin que le fait de bien manger, bien dormir et bouger. J’ai la conviction qu’avoir de bonnes habitudes de vie veut aussi dire aller de l’avant dans les choses qui nous passionne. D’ailleurs, s’adonner à ses passions donne selon moi un certain sens à notre vie.  

Malheureusement, avant février 2015. Je n’avais rien de cela. J’étais inconscient des effets néfastes des mauvaises habitudes que j’avais adoptées au quotidien. En fait, je vivais comme sur le pilote automatique. Je n’avais pas de routine. Je me levais le matin sans savoir ce que j’allais faire de mes journées. Je me couchais le soir, sans rien prévoir pour le lendemain. Je ne mangeais pas de façon optimale. Je n’avais pas d’objectif précis. Je n’étais pas conscient de ce que je voulais dans ma vie. Je ne m’étais jamais réellement questionné à savoir ce qui me passionne véritablement et ce que je voulais accomplir dans mon existence. En gros, je n’avais pas le contrôle sur ma vie. C’est la vie qui prenait contrôle sur moi ! 

Aujourd’hui, j’ai réussi à identifier mes passions grâce à l’introspection. À tous les jours, je travaille, j’utilise ou je fais quelque chose qui me passionne parce que ça donne un sens à ma journée et me procure du bonheur. 

Il y a quelque temps, j’ai écouté un discours d’Arnold Schwarzenegger qui m’a aidé à changer ma vision de la vie et à modifier ma façon de voir les choses en général. Il disait dans son argumentaire que s’il y a 24 heures dans une journée et que tu dors 6 heures, alors il ne te reste que 18 heures. Il ajoute que les gens travaillent environ de 8 à 10 heures par jour. Alors, il ne nous reste que 8 heures pour faire ce dont on a réellement envie. Donc, de quelle manière vas-tu utiliser ces 8 heures ? Imagine que tu prennes une heure par jour pour lire sur l’histoire. Après 5 ans, tu seras un expert sur le sujet. 

La mentalité qu’Arnold décrit m’a fait prendre conscience que le fait de (re)prendre contrôle sur sa vie, c’est en réalité, être conscient de l’impact que nos actions du quotidien produisent sur nous et sur les gens qui nous entourent. Désormais, je vois qu’une action répétée devient une habitude, mais l’important c’est de voir si nos actions sont bonnes ou mauvaises avant qu’elles ne deviennent nos habitudes de demain. 

Au courant des 5 dernières années, j’ai observé que prendre contrôle sur sa vie c’est être conscient qu’on est seulement maître de notre esprit et de nos agissements. On ne peut pas contrôler les autres. Lorsqu’une situation arrive, il y a peu de chances qu’on ait un réel contrôle sur la situation. On ne peut que gérer notre façon d’agir face à l’événement. Par exemple, ta blonde rompt avec toi. Dans ce cas-là, tu n’as pas de contrôle sur ce que ta blonde a décidé, mais tu es responsable des paroles, des gestes et des décisions que tu vas prendre face à cette nouvelle réalité. 

Au cours des 5 dernières années, j’ai travaillé d’arrache-pied pour prendre ma vie en main et maintenir les changements que j’ai entrepris. J’ai aussi réalisé un gros travail d’introspection au quotidien pour toujours garder de saines habitudes de vie. Est-ce que je réussi à maintenir de bonnes habitudes à chaque instant de ma vie ? Absolument pas, mais l’important c’est de constamment travailler sur soi et de ne jamais baisser les bras. 

Dany 

 

fr_CAFrench
fr_CAFrench en_CAEnglish