Le silence c'est KOOL? – KOOL

Chercher, accueillir et cultiver le silence interne pour 2020.

Le cadeau et la résolution les plus KOOL qu’on puisse s’offrir pour 2020 est de développer une habileté d’observation constante de notre état émotionnel. Être en mesure de saisir, quotidiennement, un moment dans lequel on peut se poser et simplement observer ce qui défile dans notre tête. Il est essentiel de noter qu’on ne doit pas nécessairement attendre que ce moment soit parfaitement calculé et propice tel un moment dans l’obscurité, avec des chandelles, des huiles essentielles, tout ça dans un bain chaud. Cette nuance ne vient pas dénigrer ces moments libérateurs qu’on peut s’offrir et qui nous font du bien. Au contraire, pour 2020 savourez dans un état conscient et de gratitude tous ces moments que vous pourriez vous donner. La nuance vient souligner que la majorité de la journée on ne se trouve pas dans ces conditions très favorables. C’est pour cette raison qu’on doit apprendre à saisir un instant dans notre environnement habituel et y instaurer un scan interne de nos états émotionnels. Lors de la conduite par exemple, ou dans une file d’attente, ou pendant ton repas pris en vitesse… Bref, dans n’importe quel instant qui te permet d’introduire ce moment introspectif, sans juger et sans vouloir modifier quoi que ce soit.

Le meilleur parallèle qu’on puisse faire est, par exemple, lorsqu’on observe un paysage et qu’on ne fait que contempler ces phénomènes imprévisibles défilant sous nos yeux. Dans ces moments de silence interne et d’observation tel un spectateur, on peut remarquer par exemple des nuages de différentes formes, de différentes densités, se déplaçant à différentes vitesses et qui parfois, lorsque combinées nous offrent une apparence familière.

Grâce à cette image, j’espère que l’état d’esprit dans lequel on doit se trouver pour s’écouter et s’observer est plus clair. La difficulté survient lorsqu’on se doit de garder la même position et que notre paysage est dominé par un volcan en éruption , ou par une tempête, ou les deux simultanément. Dans ces circonstances, sois indulgent envers toi-même et sois reconnaissant pour chaque instant que tu as pris le temps de t’offrir. C’est une habileté qui se développe avec de la pratique et de la bienveillance au fil du temps. L’inconfort est nécessaire et nous permet d’améliorer notre relation avec nous-même en nous libérant d’une carapace émotionnelle à la fois. Sans pluie, il n’y a pas de fleurs. Ne l’oublie jamais.

IMPORTANT

Si ce silence est trop douloureux, ou que tu es incapable de t’y déposer, ou que tu ne sais pas quoi regarder, ou que tu te sens submergé par tout ce qui défile.

Si ce que tu sais, c’est que tu as peur.

N’oublie pas qu’il y a au moins un proche qui sera là pour être ta première oreille (famille, ami, prof, collègue…)

N’oublie pas qu’il y a des organismes et des ressources à quelques clicks de toi qui sont là pour te guider,

N’oublie jamais que tu n’es pas le(la) seul(e) et que tu n’es pas seul(e) dans tout ça.

Malgré notre unicité génétique, nous sommes tous dans le même bateau émotionnel. Naviguer, ça s’apprend. Pour apprendre, nous avons tous besoin d’accepter ce que la vie veut nous offrir comme apprentissage. Même si on peut la trouver difficile, injuste, douloureuse, frustrante… Nous vivons tous nos peines, et la manière dont nous les ressentons ne peut être comparée d’une personne à l’autre. Toutefois, nous avons tous la capacité en nous d’être vulnérable, d’accepter que nous ne sommes pas émotionnellement uniques. Accepter de tendre la main est d’accueillir tout ce que le vécu, la perception de l’autre peut nous apporter. Ce genre de conversations et d’échanges, on devrait les avoir quotidiennement avec les gens qui nous entourent. Ce qui est magnifique, c’est que c’est une interaction qui va dans les deux sens. Cet échange est un cadeau réciproque où l’éducation émotionnelle des deux personnes s’enrichit.

Le partage, l’écoute et l’accompagnement dans ce brouillard font partie de l’étape qui sera nécessaire pour qu’il soit possible de se déposer de manière consciente dans ce paysage émotionnel.

Nous avons tous les outils et les réponses à l’intérieur de nous. On se doit de développer nos façons pour être connecté à notre personne et rester à l’affût de nos réactions face à certaines situations. Peu importe le moyen que tu emploies pour faire le vide, le plus important, à mon humble avis, est d’y diriger de la conscience et de l’intention pour trouver ces morceaux manquants. Ces deux aspects seront définis et expliqués plus en détails dans un prochain article. Jusque là mon ami, essaie d’être un spectateur de tes pensées. Lorsqu’on a connaissance de tout ce qui perturbe notre moment présent, instinctivement on commence à se prioriser et à donner de l’importance à une pensée à la fois.

Sois là pour toi, sois KOOL. 

Juan

fr_CAFrench
fr_CAFrench en_CAEnglish