En profiter pour se retrouver – KOOL

Non, je ne vivais pas bien la quarantaine.

Non, ça n’allait pas jusqu’à aujourd’hui.

La pandémie nous a tous fait perdre quelque chose de notre routine habituelle : notre travail, nos loisirs, la proximité avec nos proches, les sorties avec nos amis, etc.

Depuis le 12 mars, journée où les premières mesures de sécurité sanitaires ont été mises en place, j’ai dû pleurer d’angoisse dans mon lit tard le soir AU MOINS une dizaine de fois. L’inconnu me fait peur et me stresse énormément.

Par contre, j’ai compris que ça ne servait absolument à rien de faire semblant que j’allais bien, parce que ce n’est PAS le cas et je ne suis pas la seule à vivre ça.

J’en suis venu à la conclusion que le seul moyen de sortir de cette crise gagnante est de comprendre, accepter et vivre les émotions qu’elle provoque en moi.

Le coronavirus m’a peut-être fait perdre beaucoup de choses de mon quotidien, mais il me procure quelque chose qui n’a aucune valeur et que personne ne pourra jamais m’offrir : LA CHANCE DE ME RETROUVER.

En cette 19e journée de pandémie au Québec, j’ai décidé d’aller prendre une marche pour faire évacuer ma colère, mon incompréhension, mon stress, ma tristesse et mon sentiment d’impuissance.

J’ai pris le temps de faire quelque chose que je n’avais jamais fait avant : prendre le temps d’observer tout ce qui m’entoure et d’écouter les sons de la ville.

 

Au final, même si ça peut paraître difficile, j’ai réussi à trouver du positif à notre quarantaine :

– La chance et le temps de me reconnecter avec moi-même ;

– Identifier mes valeurs et mes buts ;

– Comprendre mes émotions et me laisser le droit de les vivre pleinement ;

– Me rapprocher de ma famille ;

– La chance de refaire de notre société une société « humaine » et non « parfaite ».

Rien n’arrive pour rien dans la vie et je crois que cette pandémie en est le meilleur exemple.

Prenez soin de vous et essayez de trouver VOTRE positif à vous dans la situation.

#Staykool

fr_CAFrench
fr_CAFrench en_CAEnglish