Andréanne - Shine bright – KOOL

Shiner bright!

J’aurais pu te parler d’agression sexuelle, d’anxiété, du syndrome de l’imposteur, de violence conjugale (psychologique et verbale) et encore de dépression. Mais quand on y réfléchit bien, ça revient sensiblement à la même chose; la relation que tu as avec toi!

L’amour envers soi d’abord, la confiance en soi ensuite. Construire ses propres points de repère à l’intérieur pour te permettre de naviguer dans la vie et de te fier sur toi avant d’aller chercher les avis à l’extérieur. On a tous des moments marquants dans notre vie qui forment et structurent notre pensée et guide nos actions et réactions par la suite.

Les miens fût ponctué entre autres par une prof au primaire qui a lu devant toute la classe une lettre d’amour que j’écrivais alors à un garçon, avec cette phrase qui est restée très longtemps gravée dans moi : « Ben voyons Andréanne, tu penses-tu que quelqu’un va vraiment t’aimer un jour! ». Ça a fait en sorte que j’ai enregistré comme paradigme que je n’étais pas « aimable ». Le pouvoir des mots! Puissant! Cela m’a amené à un autre moment marquant dans ma vie, celui où j’ai accepté de vivre une relation amoureuse malsaine, parce que je ne croyais pas valoir assez pour un quelque chose de mieux. J’ai alors été incroyablement patiente, pour accepter l’inacceptable; celui dont aujourd’hui je peux nommer la violence conjugale psychologique et verbale. J’ai compris avec de l’aide que j’avais accepté cette situation, parce que je n’étais pas en mesure de m’aimer assez pour être seul et mieux. MAIS! Il y a bien eu ce jour, où ça en était assez. Où j’ai compris que je m’aimais assez pour mettre fin à tout ça. Parce qu’à cette époque, je n’avais jamais été aussi peu étincelante. Ça en revient encore à ce que je disais au début, la relation que tu as avec toi, elle est primordiale!

S’aimer assez pour ne pas rester « pour les enfants ». J’ai compris que l’amour était un choix! Et celui de rester pour les enfants, ça leur montre juste un scénario où 2 personnes ne s’aiment pas et sont ensemble « par obligation ». Ce jour où je me suis aimé assez, je me suis relevé. C’est ça aussi, hormis la relation avec toi-même, c’est ta capacité à être résilient dans la vie. À créer du sens à partir de ce que tu vis, pour avancer. Pas toujours facile! Ça prend du recul et des fois, ça fait mal de voir! De voir que je prône haut et fort la santé auprès de mon fils, et me rendre compte qu’il faut que ça commence par moi-même! Ok, on se relève les manches : 125 lb en moins plus tard, on est encore plus fière de soi. Et je vous garantis que le plus beau chemin de ce parcours n’a pas été de perdre ces livres, mais en fait, de perdre ces barrières et ces fausses croyances en même temps que je fondais à vue d’œil.

Et à travers ces événements marquants qui forgent notre histoire, l’essentiel pour moi c’est de comprendre qu’il n’y a rien de plus précieux que d’être assez bien avec soi-même pour être véritablement qui on est. Au diable ce que les autres pensent! Il y aura toujours des insatisfaits et des mécontents. C’est comme être un funambule tout ça, parce qu’il est si facile de perdre l’équilibre et de tomber dans le jugement, dans les interprétations, se taper sur la tête. Et c’est là que l’on doit reprendre l’équilibre et avancer et se rappeler! Ya quelque chose au fond de toi qui a juste envie de vivre!

Osez être qui on est vraiment, pis surtout, SHINER BRIGHT!!!

Une lecture qui m’a fait un bien énorme et qui est aujourd’hui ma « p’tite bible » de tous les jours, c’est Les quatre accords toltèques, que je vous recommande fortement!

  1. Que ta parole soit impeccable
  2. Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle
  3. Ne fais pas de suppositions
  4. Fait toujours de ton mieux

Andréanne

fr_CAFrench
fr_CAFrench en_CAEnglish